• T.L.

Pré-Grille : Pays-Bas 2022.


https://www.motorsportmagazine.com/articles/single-seaters/f1/f1-fantasy-dutch-grand-prix-top-picks-and-predictions
https://www.motorsportmagazine.com/articles/single-seaters/f1/f1-fantasy-dutch-grand-prix-top-picks-and-predictions

Après un weekend très animé en Belgique, on enchaîne directement avec les Pays-Bas ! Une piste sinueuse, très vallonnée, qui nous avait offert l'an dernier de superbes images. Un circuit à l'ancienne comme il n'en reste plus beaucoup au calendrier actuel.



Mais cette deuxième étape dans le Bénélux est aussi et surtout celle de Max Verstappen. Devant son public, qui avait déjà très largement répondu présent l'année dernière, il aura à cœur de rééditer une performance aussi impressionnante que celle de Spa-Francorchamps. L'idée c'est bien évidemment le combo pole position et victoire. Et il y a de quoi être optimiste pour le local de l'étape, car entre son niveau de pilotage et le niveau de performance affiché par sa monoplace, il va être difficile de le détrôner. Même son coéquipier pourrait avoir du mal, comme ce fut déjà le cas en Belgique.


On imagine peut-être Charles Leclerc pointer le bout de son nez, mais pour être très honnête, les espoirs disparaissent petit à petit... Entre des erreurs personnelles, et surtout des erreurs de son équipe, et une voiture en manque cruel de fiabilité, on est trop souvent déçu... Autant ne rien attendre, on pourrait être surpris. Car même si la voiture semble moins performante que la Red Bull, en tout cas depuis la semaine dernière, le pilote monégasque nous a montré plus d'une fois qu'il avait tout d'un grand champion. Sainz pourrait peut-être s'immiscer dans cette lutte s'il parvient à aligner les séances correctement, mais cela semble compliqué à réaliser cette saison. Et puis difficile de voir où et comment la Ferrari pourrait surclasser la Red Bull sur un tracé aussi rapide que celui de Zandvoort. Les virages rapides en appui pourraient peut-être être la branche à laquelle se rattacher.


Idem pour Mercedes qui devrait être bien plus à l'aise ici qu'en Belgique. En théorie en tout cas. Un circuit plein de virages en appui donc, un tracé qui demande une vision stratégique et qui privilégie grandement le rythme de course à la vitesse pure et aux dépassements, deux choses que Mercedes semble maîtriser cette année. On peut imaginer une Qualification correcte, à laquelle on ajoute deux très belles courses et de très gros points. Peut-être un podium ?



Derrière, on attendra bien sûr Alpine, qui s'affiche désormais comme la véritable force du midfield. Deux pilotes très rapides qui ne cessent de permettre à cette voiture de progresser. En cas de faits de courses devant, l'une ou l'autre des voitures bleues pourrait bien marquer des gros points, se rapprocher d'un podium, et peut-être même monter dessus ! S'il y a une opportunité à prendre, ils seront en tout cas les seuls à pouvoir la saisir...


Car j'imagine mal Alfa Romeo, Aston Martin, AlphaTauri ou McLaren saisir cette opportunité. Les deux premières, cela semble évident. Alfa Romeo ne cesse de régresser, ou du moins, de stagner quand les autres progressent. Aston Martin sera sûrement en mesure de ramener des points, mais de là à penser à de très grosses unités, il ne faut pas non plus rêver. AlphaTauri et McLaren sont deux équipes trop difficiles à juger tant leurs performances peuvent être royales ou minables. Avec Lando Norris en fer de lance, du côté de McLaren il peut y avoir du très bon, mais la semaine dernière nous a aussi montré le contraire... Idem pour AlphaTauri d'ailleurs. Il suffit de remplacer « Lando Norris » par « Pierre Gasly »...



Enfin, en fond de grille, Williams pourrait peut-être revenir dans les points avec une stratégie similaire à celle de Spa-Francorchamps, à savoir un réglage aérodynamique très faible pour éviter de se faire doubler en ligne droite. Pour Haas, peu d'espoir, mais tout de même beaucoup d'attention, puisqu'il a été annoncé que Mick Schumacher ne serait plus membre de la Ferrari Driver Academy à compter de 2023. Il devrait donc quitter le navire, et doit se trouver un point de chute. Il y a de la place chez Alpine ou chez Williams. Affaire à suivre donc...



Programme.

VENDREDI

Essais libres 1 – 11h30 – CANAL+ Sport

Essais libres 2 – 16h00 – CANAL+ Sport

SAMEDI

Essais libres 3 – 12h00 – CANAL+ Sport

Qualifications – 15h00 – CANAL+ Sport

DIMANCHE

Grand-Prix – 15h00 – CANAL+


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook