• T.L.

Pré-Grille : Singapour 2022.


https://motorsporttickets.com/fr/f1/singapore
https://motorsporttickets.com/fr/f1/singapore

Trois ans. Trois longues années que la Formule 1 n'était pas revenue à Singapour, sur l'un des tracés les plus attendus de l'année, puisqu'il représente sûrement le plus gros défi de l'ère moderne. Un tracé urbain, très technique, mêlant phases rapides et virages lents, le tout sous une chaleur souvent très élevée, mais surtout, une humidité record, qui fait du Grand-Prix de Singapour le plus difficile physiquement de la saison.


Après trois semaines de pauses bien méritées, et bien appréciées, on est donc prêt à repartir pour viser la fin de cette saison 2022, et ça commence donc ici, avec le début de la tournée asiatique.



Un début qui peut, d'ores-et-déjà, être synonyme de fin. Car oui, Max Verstappen peut s'adjuger une seconde couronne mondiale dès ce Dimanche si les toutes les conditions sont réunies. Bon, on ne va pas se le cacher, les conditions sont très précises... Pour faire simple, si Max Verstappen gagne, il faut que Charles Leclerc termine au mieux P9 et que Sergio Pérez ne fasse pas mieux qu'une P4. Bien évidemment, aucun des deux derniers pilotes ne doit avoir le point du meilleur tour. Alors oui, c'est possible, mais il faut avouer que ça parait très compliqué... Mais bon, ce n'est que partie remise pour Super Max qui fêtera donc sûrement son titre au Japon.


Car Sergio Pérez n'est que dans une course anecdotique pour le titre, tant il est loin, et tant son équipe a fait son choix concernant son vainqueur. Nan, la bataille de Checo, elle est concernant la place de dauphin. Car à seulement 9 petites unités de Charles Leclerc, le doublé Red Bull au championnat est sûrement plus qu'une option pour l'écurie autrichienne.


Ferrari doit donc lutter, pour au moins s'en tirer avec ce titre honorifique, pour sauver ce qu'il y a encore de sauvable dans le navire Maranello. Car à défaut de jouer la gagne, cette fin de saison est surtout une course pour ne pas paraître plus ridicule que ce que les Rouges sont déjà. Vous allez me dire : « Mais franchement, comment faire pire...? », et je vous répondrai : « Ce n'est pas déjà ce qu'on disait il y a quelques Grand-Prix de ça...? ». Plus sérieusement, ce lancement de tournée asiatique doit être une bonne occasion pour la Scuderia de repartir du bon pied, et de terminer la saison de la meilleure des manières.


Parce que mine de rien... Derrière ce trio de tête, voire ce quatuor, si l'on compte Carlos Sainz, bien qu'il soit P5 au classement, il y a George Russell. Ultra régulier depuis le début de la saison, il se hisse doucement mais sûrement vers les sommets du classement. Et si finalement, c'était ni Pérez, ni Leclerc qui allaient devenir dauphin... Bon, cela reste un doux fantasme, bien que réalisable. Même si malgré tout, j'ai un peu de mal à voir les Mercedes performer ici. On est sur un circuit qui ne correspond absolument pas à la philosophie de cette voiture. Alors certes, on a deux pilotes de très haut niveau, dont un Lewis Hamilton qui excelle ici à Singapour, mais jouer un podium me paraît déjà un bel objectif. Alors une victoire... Et pour aller chercher la P2 au classement général, c'est d'une victoire dont Russell aura besoin...



Bon, les têtes d'affiche mises de côté, il est temps de s'attarder sur le midfield. Lando Norris reste la belle surprise de cette campagne 2022, puisque meilleur des autres avec une voiture qui semble loin de pouvoir lui accorder ce statut à la régulière. Et ce n'est pas son coéquipier, dont l'avenir en F1 semble plus menacé que jamais, qui dira le contraire... Singapour est un tracé où le pilotage peut ressortir. Doit ressortir même. C'est une aubaine pour les deux pilotes McLaren. Norris peut s'immiscer dans une bataille aux sommets, tout comme Daniel Ricciardo peut se retrouver dans une belle forme. Mais attention, il peut aussi ne pas se sentir à l'aise du tout dans cette voiture, et retomber dans ses travers de Monaco 2021... Dans tous les cas, pour l'Australien, cette fin de saison est déterminante. S'il y a des meubles à sauver, il faut qu'il les sauve. Et ça passe par un bon résultat dès ce weekend.


Mais derrière il y aura les deux Alpine, redoutables. Si le pilote britannique de chez McLaren est le meilleur pilote des autres, la structure française est sans l'ombre d'un doute, la meilleure écurie des autres. Deux pilotes très rapides, réguliers, qui pourraient bien être étincelant ici. Et si la grosse surprise de ce weekend, sur un podium peut-être, elle venait de Viry-Châtillon/d'Enstone...?



Parce que de toute façon, j'ai un peu du mal à la voir venir d'ailleurs... Les Alfa Romeo sombrent peu à peu dans des soucis de fiabilités, malgré de très belles opportunités régulières. Les AlphaTauri sont bien trop irrégulières pour que l'on puisse prédire quoi que ce soit : Pierre Gasly peut très bien jouer un top 5, comme se battre pour survivre en queue de peloton quand Yuki Tsunoda est plus à la peine cette année. Sa prolongation pour 2023 pourrait peut-être le libérer. Les deux Haas se révèlent être des voitures de Qualifications sur cette fin de saison, le rythme en course s'écroulant tour après tour. Chez Aston Martin, on ira chercher des petits points, si possible, grâce à une stratégie calculée au poil et peut-être à quelques faits de course par-ci par-là. Et puis chez Williams, exit les stratégies aérodynamiques très défensives, puisqu'ici ça ne marchera pas. Que ce soit avec Alexander Albon ou Nyck de Vries, je doute que cette voiture puisse aller chercher des points ce weekend. Ne parlons pas de Nicholas Latifi, qui va quant à lui gentiment terminer sa saison avant de rendre ses gants et de s'envoler vers de nouvelles aventures.



Programme.

VENDREDI

Essais libres 1 – 12h00 – CANAL+ Sport

Essais libres 2 – 15h00 – CANAL+ Sport

SAMEDI

Essais libres 3 – 12h00 – CANAL+ Sport

Qualifications – 15h00 – CANAL+ Sport

DIMANCHE

Grand-Prix – 14h00 – CANAL+


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook