• P.W.

Pré-Grille Juniors : FIA F3 2022.


https://www.ptarmiganintegration.com/bic.html
https://www.ptarmiganintegration.com/bic.html

Qui succèdera à Dennis Hauger ? Cette saison, trente pilotes de 16 à 22 ans courront pour décrocher le titre de Champion de Formule 3 FIA. Parmi eux, des noms bien connus côté francophone avec Martins, Hadjar, Leclerc et Saucy. Un très joli calendrier de neuf manches et dix-huit courses attend tous ces pilotes : après l’ouverture de la saison à Bahreïn ce weekend, la F3 enchaînera avec les plus beaux circuits européens, comme Imola, Silverstone, Spielberg, etc. La saison se terminera par un incroyable triple header avec Spa-Francorchamps, Zandvoort et Monza fin août/début septembre.


Pour mieux appréhender ce championnat, passons en revue les différents pilotes, leurs équipes et les attentes autour d’eux.



Les Top Teams.

Commençons tout d’abord par les champions en titre. Une fois n’est pas coutume, pour la 1re fois de l’Histoire du championnat, ce n’est pas Prema qui a remporté le titre Équipes, mais bien Trident. L’équipe transalpine aligne un trio très homogène. Difficile pour autant de dégager un favori pour le titre.


Le pilote Red Bull Junior, Jonny Edgar (18 ans), abordera sa 2e saison. Champion de F4 ADAC en 2020, le Britannique a vécu une saison d’apprentissage de F3 compliquée en 2021 avec quelques points pour une équipe Carlin à la dérive. Il lui faudra hausser son niveau impérativement et jouer le titre pour plaire au Dr. Marko. Roman Staněk (18 ans), en est à sa 3e saison de F3 et les résultats tardent sérieusement à venir : cette saison parait celle de la dernière chance pour le Tchèque. Enfin, le Barbadien Zane Maloney (18 ans aussi) découvre la F3 après une saison solide en FRECA (4e). À l’aise pendant les essais de pré-saison, il sera à surveiller de très près.



Passons à Prema. L’équipe italienne a vu le titre Équipes lui échapper, la faute à un line-up totalement déséquilibré l’an passé. Cette saison, Prema aligne au contraire un trio des plus redoutables, avec possiblement trois candidats au titre et ce, malgré des essais hivernaux assez discrets.


Tout d’abord Arthur Leclerc (21 ans). En pleine confiance après son titre en FRAC cet hiver, le Monégasque voudra continuer sur sa lancée, après une 1re saison de F3 en dents de scie (10e). Attention à son coéquipier Jak Crawford (16 ans) qui, malgré son jeune âge, en est aussi à sa 2e saison. Red Bull mise beaucoup sur lui mais sa 1re saison fût un peu en-deçà des attentes : un unique podium, une 13e place finale. À l’instar d’Hauger en 2021, l’Américain doit aussi viser le titre. Enfin, Ollie Bearman (16 ans), débutant, compte bien à nouveau surprendre son monde. Champion de F4 ADAC et Italie, le Britannique de la Ferrari Driver Academy a une énorme cote.



Maintenant, continuons avec ART GP. L’équipe bourguignonne doit rebondir après une saison un peu décevante où elle fût incapable de se mêler à la lutte pour les titres. Et pour cela, ART possède l’une des meilleures chances de sacre, en la personne de Victor Martins (20 ans).


Le protégé d’Alpine, excellent 5e de F3 et meilleur rookie l’an dernier, redouble et vise le titre. Notons aussi que Martins a déjà gagné pour ART GP, en Formule Renault Eurocup en 2020. Il sera accompagné par son coéquipier d’alors, Grégoire Saucy (22 ans), qui lui a succédé au palmarès. Malgré son âge, le Suisse est rookie et sera l’un des favoris, au moins pour le titre de meilleur débutant. Le Français et l’Helvète se sont montrés à leur avantage lors des essais hivernaux, enchaînant les tours et les bons chronos. Juan Manuel Correa (22 ans) les épaulera, avec pour objectif de continuer sa progression pour essayer de revenir à son meilleur niveau. Il roulera également en endurance en European Le Mans Series LMP2 avec... Prema !



Les outsiders.

Passons aux équipes de milieu de tableau. Celles-ci ont des trios très hétérogènes avec des pilotes qui joueront les chicanes mobiles à n’en pas douter, quand d’autres seront des trouble-fête et pourront arracher des podiums ou même des victoires à la régulière.



Tout d’abord, Caio Collet (19 ans, MP Motorsport) est à un point de bascule dans sa carrière. Pilote de l’Alpine Academy, le Brésilien fût éclipsé par son coéquipier Martins l’an dernier, malgré une saison solide (9e). Il se doit de réagir. L’équipe néerlandaise MP a aussi signé Alex Smolyar (20 ans), solide 6e l’an dernier. Mais la situation actuelle du Russe est un point d’interrogation et il est loin d’être certain qu’il puisse courir.



L’équipe britannique Hitech GP aligne deux pilotes très intéressants, dont notamment le Français Isack Hadjar (17 ans). Signé par Red Bull et récent 3e de FRAC, le champion Rookie de FRECA 2021 a le vent en poupe. Dans une équipe moyenne comme Hitech, il peut être en capacité de jouer régulièrement les points voire les podiums. Cette saison sera une saison d’apprentissage, à la manière d’Hauger en 2020 ou de Crawford en 2021… pour viser le titre l’année prochaine. Cependant, ses excellents essais de pré-saison pourraient peut-être le faire viser un peu plus haut...


Il sera accompagné par l’Américain Kaylen Frederick (19 ans), qui sera une très bonne référence pour lui. Champion de F3 britannique en 2020, il a déjà une saison d’expérience dans la catégorie, même s’il fût un peu décevant l’an dernier pour Carlin, qui aligne cette année un très prometteur pilote britannique (waouh la transition !). Zak O’Sullivan (16 ans) a ainsi récemment rejoint la Williams Academy après son titre en GB3 (ex-F3 britannique) l’an dernier. Il aura la lourde tâche de ramener l’équipe vers les podiums. De belles promesses ont déjà été entrevues aux essais.



Nous sommes obligés de parler de l’Espagnol Pepe Martí (16 ans), sensationnel vice-champion de FRAC et meilleur Rookie cet hiver. En roulant pour Campos, difficile de s’attendre à pareille performance, mais il pourrait encore surprendre.



Enfin, soulignons l’arrivée de Van Amersfoort Racing qui remplace HWA Racelab. Leur trio de pilotes ne fait pas rêver mais Franco Colapinto (18 ans) est une très belle recrue. L’Argentin a notamment été 3e de Formule Renault Eurocup en 2020 derrière Martins et Collet.


Des potentielles surprises ?

L’Indien Kush Maini (21 ans) rejoint une très bonne équipe avec MP Motorsport. Très solide pilote dans les formules de promotion britanniques, il pourrait surprendre. Le même constat peut s’appliquer à Ayrton Simmons (20 ans) chez Charouz.



Le coéquipier d’Hadjar, le Malais Nazim Azman (20 ans), a été 4e d’EuroFormula Open l’an passé, sa performance la plus intéressante dans sa jeune carrière. 10e de FRECA l’an passé, David Vidales (19 ans) reste une énigme, capable du meilleur comme du pire. S’il arrive à tout mettre bout à bout, il pourrait enfin confirmer le potentiel que certains lui accordent.



Ceux dont on n’attend rien

Alors oui c’est un peu violent comme nom de catégorie, mais ces pilotes-là n’ont pas montré grand-chose dans leur carrière... ou alors réalisent un passage bien trop prématuré en F3. Ils devraient jouer dans les bas-fonds de la F3, mais d’un côté, voyons le positif, ils ne peuvent que surprendre !


Dans cette catégorie, rangeons les Tóth, Cohen, Benavides et autres Villagómez ou Ushijama. De son côté, le Finlandais William Alatalo (11e de FRECA) semble trop juste pour montrer de belles choses en F3.



Terminons cette revue des pilotes par deux Italiens au parcours très commun : champion de F4 émiratie dès leur 1re année en monoplace, passage en Formule Régionale compliqué en 2021 et, malgré ça, montée en F3. Ces deux hommes sont Francesco Pizzi (20e de FRECA) et Enzo Trulli (7e d’Euroformula), fils de Jarno. Un passage en F3 bien trop prématuré, attention à ne pas vouloir aller trop vite et briser une carrière, car ils ont un potentiel.



Pré-Grille Juniors : FIA F3.

Mais donc nous voilà à Bahreïn pour l’ouverture de cette 4ème saison de Formule 3. Il s’agit de la 1re fois de son Histoire que le paddock de F3 arpentera le tracé de Sakhir, son ancêtre le GP3 y ayant fait un bref séjour en 2015. Mais tous les pilotes connaîtront ce circuit après y avoir réalisé près de 200 tours pour les plus productifs lors des 3 jours de tests au début du mois.



Comme en F1, il est difficile d’établir une hiérarchie après des tests hivernaux, mais quelques éléments se sont dégagés. Prema semble avoir caché son jeu, nos deux Français Hadjar et Martins ont roulé devant, tout comme ART GP. Sans surprise, Trident est encore aux avant-postes. Difficile d’en dire plus, mais personne n’a manqué ces essais. À part peut-être Charouz et Carlin (si on enlève O’Sullivan) qui ont trusté les dernières places... la faute probablement à des pilotes pas au niveau. L’année va sembler longue pour certains.


Programme.

VENDREDI

Essais libres – 09h30

Qualifications – 14h30

SAMEDI

Course 1 – 10h40 – CANAL+ Décalé

DIMANCHE

Course 2 – 09h40 – CANAL+



Le pronostic.

Après cette présentation, je vais prendre le risque de me mouiller et de faire un pronostic pour la saison en essayant de rester le plus objectif possible, avec les différents éléments à ma disposition. Je vois Victor Martins champion d’une très courte tête face à Jak Crawford, Arthur Leclerc complétant le podium. Jonny Edgar sera 4e et Grégoire Saucy, 5e, sera meilleur Rookie de l’année. Collet, Maloney et Hadjar seront présents dans le top 10, et Hadjar aura remporté au moins une course cette année. Les rookies venant de F4 comme Bearman ou Martí vont un peu décevoir, notamment face aux rookies venant de FRECA.

PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook