• P.W.

Pré-Grille Juniors : FRECA, FFSA F4.


https://www.pinterest.fr/pin/93309023517295584/
https://www.pinterest.fr/pin/93309023517295584/

Ce weekend est plus calme pour beaucoup d'amoureux de monoplace, mais pas pour nous. Au contraire, il risque même d'être très animé, puisque deux titres sont en jeu. L'un qui peut être attribué avant la fin de son championnat, à Barcelone, avec la FRECA, et l'autre qui aborde au Castellet l'ultime manche de sa saison avec deux prétendants au coude à coude. Un weekend qui s'annonce spectaculaire et que l'on espère moins chaotique que les quatre derniers couronnements effectués cette saison...



FRECA.

Nous y voici ! Le sprint final de cette saison de FRECA. Les deux derniers meetings se disputent sur les deux prochains weekends, à Barcelone tout d’abord avant d’aller au Mugello. Ce weekend sonne définitivement comme l’ultime opportunité pour Minì, Aron, David et consorts d’arrêter Beganovic dans sa quête pour le titre.


Car avec 53 points d’avance, le Suédois pourrait bien être sacré dès ce weekend s’il garde cet écart avec ses poursuivants. Historiquement sur ce circuit, ART GP a toujours été très à son aise, en témoignent la double victoire de Grégoire Saucy l’an dernier, et le premier podium en FRECA de Gabriele Minì. Cependant, Prema, équipe de Beganovic et Aron, semble avoir progressé sur tous les circuits cette année...

Minì et Aron semblent les deux plus sérieux rivaux de Beganovic mais quand on regarde de plus près les derniers weekends, c’est bien Hadrien David qu’il faut surveiller. Sur les trois derniers weekends, le Français a toujours franchi la ligne d’arrivée en vainqueur au moins une fois. Après un début de saison compliqué, David aura à cœur de conserver a minima son titre de vice-champion FRECA. Attention à Kas Haverkort, en embuscade, qui totalise deux victoires sur les trois derniers meetings.

Chez les Rookies, plus loin au classement général, la bataille pour succéder à Isack Hadjar semble se résumer à un trio Leonardo Fornaroli-Josh Düfek-Sebastian Montoya. Tous les trois ont différents arguments. L’Italien est le plus régulier, sans conteste, mais Josh Düfek est monté sur ses deux premiers podiums lors du dernier round en Autriche, et a peut-être trouvé un déclic avec cette voiture. Montoya est plus irrégulier, mais le simple fait de rouler dans une Prema lui offre automatiquement un avantage certain dans cette lutte.



Côté français, surveillons encore le duo français de chez RPM qui a fait des étincelles. L’expérimenté Pierre-Louis Chovet voudra enchaîner après son podium sous la pluie styrienne. Révélation de la saison au vu du peu d’attentes qu’il suscitait en début d’année, Owen Tangavelou cherchera à finir la saison en beauté et à continuer sa série de points. Malgré un gros potentiel en Qualifications au Red Bull Ring, Macéo Capietto a eu plus de difficultés en course. Trainant sa peine dans sa faible Monolite, le Francilien continue à éblouir, et même si les résultats finaux ne sont pas toujours présents, la vitesse et le potentiel sont clairement là.


Après son superbe podium à Spa-Francorchamps, Sami Meguetounif (MP) a confirmé en Autriche. Après avoir du s’élancer dernier des deux courses du Red Bull Ring pour changement de moteur sans avoir prévenu les commissaires, il a effectué pas moins de 45 dépassements sur le weekend. Le Franco-Algérien semble avoir clairement franchi un cap. Il faut confirmer ça, et pourquoi pas, semer le trouble dans la lutte au titre Rookies...

Plus en difficultés cette année, Victor Bernier et Esteban Masson se doivent de finir en beauté leur saison, notamment Masson qui a rejoint ART GP. Bien intégré au sein de l’équipe, il doit se montrer à la hauteur de son team, et marquer des points régulièrement...



Programme FRECA.

VENDREDI

Essais libres 1 – 09h00

Essais libres 2 – 14h20

SAMEDI

Qualifications 1 – 09h00 – Chaîne Youtube de la FRECA

Course 1 – 13h05 – Chaîne Youtube de la FRECA

DIMANCHE

Qualifications 2 – 09h40Chaîne Youtube de la FRECA

Course 2 – 16h25 – Chaîne Youtube de la FRECA



FFSA Formule 4.

Le rideau va enfin tomber sur cette superbe saison 2022 de FFSA F4. Mais avant cela, trois dernières courses. Trois épreuves où l’intensité va clairement monter d’un cran, car le titre est en jeu. Deux hommes peuvent l’obtenir : Alessandro Giusti, français, 16 ans, et Hugh Barter, australien, 17 ans.

Avec 32 points d’avance, Giusti s’est construit un petit matelas lui permettant théoriquement de finir deuxième de toutes les courses, même si Barter empoche tous les points. Bien sûr, ce n’est pas l’objectif de Giusti, comme il me l’a récemment dit pour F1 Feeder Series. Il veut gagner avec panache. Et même si son avenir en FRECA l’an prochain semble assuré, il ne dirait pas non à la bourse de 100 000 euros qui va avec le titre.


Hugh Barter s’était donné le challenge fou de viser les titres en FFSA F4 et en F4 espagnole. Battu par Tsolov de l’autre côté des Pyrénées, le vice-champion en titre peut gagner son premier titre en monoplace. Fort de son expérience gigantesque en F4 ces deux dernières années, il devrait monter en FIA F3 (avec Campos) quelque soit l’issue de cette bataille.

Aussi, mathématiquement, le Japonais de 17 ans et protégé Red Bull-Honda, Souta Arao, peut encore gagner le titre. Mais à 67 points de Giusti, cela semble impossible vu qu’il reste 70 points à attribuer. Il essaiera de finir la saison en beauté pour essayer de convaincre Red Bull de le garder. Pour rester sur le podium final du classement général, il devra lutter avec le Français de 16 ans Elliott Vayron. Déçu de son année, le finaliste FEED 2021 n’en reste pas moins l’un des hommes forts du championnats. Une première victoire cette année le lancerait idéalement avant 2023...

Derrière, Enzo Peugeot est dans un no man’s land en 5e position et devrait finir le championnat à cette position. Grand bénéficiaire des courses à grille inversée, le rookie français de bientôt 17 ans a bien progressé, mais un podium sur une course principale serait un beau symbole de cette montée en puissance tout au long de l’année.

Enfin, pour les places d’honneur et les derniers points de Super Licence FIA (réservés au top 7), les pilotes comme Yuto Nomura, Dario Cabanelas, Jeronimo Berrio, Pierre-Alexandre Provost ou Romain Andriolo devraient se battre comme des chiffonniers. Attention à un Edgar Pierre ou même un Louis Pelet qui partent de plus loin mais qui finissent fort leur année.

Notons que nous retrouvons 24 pilotes pour ce meeting final. Pas de Sylvain de Vilebrequin ou de Depielo comme rêvé, mais l’Américain et protégé de Winfield, Garrett Berry, fera ses débuts, prenant la place d’Amir Sayed qui est parti en cours de saison. Enfin, la lanterne rouge du championnat Luciano Morano (lui aussi américain, mais courant sous licence française) fera son retour après sa blessure lors d’un entraînement à vélo.



Programme FFSA F4.

VENDREDI

Essais libres – 10h40

Qualifications – 17h20

SAMEDI

Course 1 – 11h50

Course 2 – 16h15 Chaine YouTube de la FFSA

DIMANCHE

Course 3 – 10h10 Chaine YouTube de la FFSA


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook