• P.W.

Pré-Grille Juniors : FRECA, FFSA F4.


https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Contrebas_du_boulevard_des_Pyr%C3%A9n%C3%A9es_(Pau).jpg
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Contrebas_du_boulevard_des_Pyr%C3%A9n%C3%A9es_(Pau).jpg

Un weekend chargé nous attend, entre la Formule 1 et la W Series à Miami, et les deux catégories Juniors que l'on va aborder ici, à savoir la FRECA à Imola et la FFSA Formule 4 à Pau. Mais ce n'est pas pour nous déplaire, car aussi chargé soit-il, ce weekend s'annonce véritablement spécial, riche en belles images et en spectacle pour les amoureux du sport automobile.


Deux tracés historiques, chargés d'histoires, qui ont vu les plus grands champions se battre pour écrire leurs légendes. Et qui sait, peut-être que ce weekend aussi, un ou plusieurs jeunes pilotes écriront quelques lignes supplémentaires à ce que l'on appellera dans quelques années leur légende...



FRECA.

Deux semaines après son coup d’envoi à Monza, la FRECA enchaîne avec sa deuxième manche de la saison, toujours en Italie, à Imola qui a accueilli la F1, F2 et F3 il y a une dizaine de jours à peine.


À quelques centaines de kilomètres au sud-est du tracé précédent, l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari d’Emilie-Romagne n’a rien à voir avec son homologue. Quand Monza faisait la part belle à la vitesse de pointe et au faible appui aérodynamique, Imola se montre beaucoup plus sinueux et technique. La hiérarchie d’Imola pourrait donc être différente de celle de Monza...

L’an dernier, Imola accueillait la toute première manche de l’Histoire de la FRECA. Cela avait été l’un des meilleurs weekends de l’année de Prema, toujours très à l’aise sur les circuits italiens. L’équipe transalpine et ART GP s’étaient partagé les victoires, R-ace GP montant plusieurs fois sur le podium. Qu’en sera-t-il cette année ? À Monza, les différentes équipes ont montré des niveaux parfois bien différents de leurs performances en 2021.



Prema sera donc attendue au tournant. Elle retourne sur l’un de ses circuits préférés et a dominé de la tête et des épaules le weekend précédent, où elle a marqué le double de points de n’importe quelle autre équipe. Il sera intéressant aussi de voir le duel entre coéquipiers entre Dino Beganovic et Paul Aron. Le premier nommé mène le championnat, mais l’Estonien n’a marqué aucun point à la Course 1 à cause d’un incident de course. Aron a ensuite pris sa revanche le lendemain en dominant son coéquipier suédois. Qui sera devant après Imola ?

Respectivement 2e et 4e au championnat, Michael Belov (MP) et Kas Haverkort (VAR) ont porté leur équipe à Monza. Ils essaieront de tenir le rythme des autres top teams. Gabriele Minì (ART) et Hadrien David (R-ace) ont vécu des weekends compliqués pour différentes raisons. Contact pour l’Italien en Course 1, et manque de rythme pour le Français en général... David était monté sur le podium à Imola l’an dernier et faire moins bien que 2021 serait forcément considéré comme un échec chez l’équipe vendéenne.

Descendons un peu dans le classement pour parler du championnat Rookies. Le mieux classé est Sebastian Montoya (8 points). Le Colombien de Prema a fait un bon premier weekend, mais fût tout de même assez loin du rythme ahurissant de ses deux coéquipiers. Il essaiera de réduire l’écart. Deuxième rookie, Sami Meguetounif (MP) devra confirmer un bon premier weekend où il a pris l’ascendant sur son coéquipier Dilano van’t Hoff, pourtant plus expérimenté. Il faudra surtout mieux se qualifier.

Est-ce que Macéo Capietto (Monolite) pourra recréer l’exploit ? Le plus jeune pilote du championnat avait marqué un point pour sa (très) modeste équipe à Monza. Imola n’avait pas été spécialement glorieux pour son équipe l’an dernier, mais Monza ne l’était pas non plus !


Autre enseignement du weekend précédent : le trio 100% rookies de Trident Fornaroli-Tramnitz-Bilinski, très homogène et très compétitif. Il faudra tout de même encore progresser.

Enfin, les coéquipiers FA Racing by MP, Victor Bernier et Esteban Masson, essaieront de se rapprocher des points. Bernier avait effectué de splendides remontées en course à Monza, mais partait de trop loin pour espérer quelque chose, tandis que Masson était plus discret. Voyons voir également si Owen Tangavelou (G4) pourra monter son niveau de performance.



Programme FRECA.

VENDREDI

Essais libres 1 – 11h05

Essais libres 2 – 14h50

SAMEDI

Qualifications 1 – 11h35 – Chaîne Youtube de la FRECA

Course 1 – 18h05 – Chaîne Youtube de la FRECA

DIMANCHE

Qualifications 2 – 09h00 – Chaîne Youtube de la FRECA

Course 2 – 15h20 – Chaîne Youtube de la FRECA



FFSA F4.

PAU EST DE RETOUR. Le plus mythique circuit français fait son retour au calendrier de la FFSA Formule 4 après trois longues années d’absence. Le circuit le plus difficile de la saison attend tous ces très jeunes et inexpérimentés pilotes de pied ferme. Il y a trois ans, Reshad de Gerus, Enzo Valente et Hadrien David s’étaient partagé les victoires. Autant dire que ça commence à dater un peu ! Il est l’heure d’écrire de nouvelles pages de l'Histoire sur ce tracé palois.

La question qui brûle les lèvres de chacun est : est-ce qu’il pourra continuer comme ça ? Hugh Barter a assommé brutalement la concurrence à Nogaro. Mais voilà, l’Australien n’a pas une semaine de répit et ressort tout juste d’un weekend de F4 espagnole à Portimao (2e au championnat, 1 victoire). Est-ce que le fait d’alterner entre France et Espagne (donc entre F4 de Mygale et F4 de Tatuus) handicapera le vice-champion en titre ? Premiers éléments de réponse ce weekend.

Car bien évidemment, la concurrence doit se relever après cet énorme coup de massue. Sur le tracé le plus ardu du championnat, les erreurs pourraient être légion et il faudra éviter d’être dans les mauvais coups.

Est-ce que Pierre-Alexandre Provost peut continuer la belle histoire ? Surprenant 2e au classement, le Franco-Luxembourgeois doit maintenant confirmer. Au titre des bonnes surprises de Nogaro, le Belge Lorens Lecertua (7e) tentera de tirer le meilleur des conseils de son coach Reshad de Gerus, vainqueur il y a trois ans à Pau.

Dire qu’ils ont déçu serait grandement exagéré. Mais Souta Arao, Elliott Vayron et Alessandro Giusti (3e, 4e, 5e) étaient un ton en-dessous de Barter et doivent encore un peu hausser leur niveau pour vouloir vraiment jouer le titre. Comme tout le reste du plateau, ces trois favoris vont découvrir le circuit de Pau-Ville et découvrir les circuits en ville, plus généralement.

Enfin, quel sera le niveau d’Edgar Pierre ? Malheureux en Qualifications, le Français avait dynamité le peloton en course à Nogaro. S’il parvient à améliorer ses performances en Qualifications, il pourrait être un sacré trouble-fête. Et parmi tous les autres pilotes, de Peugeot à Sarrazin en passant par Reis ou Pelet, il s’agira de progresser. Le premier meeting était correct, mais il faudra encore s’améliorer pour vraiment répondre aux attentes placées en eux.

Sur un circuit urbain comme Pau, la moindre erreur coûtera cher. Espérons qu’un pilote aussi inexpérimenté qu’Antoine Fernande (zéro course de karting) saura se débrouiller, après un premier meeting pas si catastrophique à Nogaro.



Programme FFSA F4.

VENDREDI

Essais libres – 10h50

Qualifications – 16h35

SAMEDI

Course 1 – 08h50

Course 2 – 15h40 Page Facebook de la FFSA

DIMANCHE

Course 3 – 08h40 Page Facebook de la FFSA


PARTENAIRES.png
LOGO BLABLA 3.png
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook